TETE DE LA CASILLE  (3069 m)

Région

CERCES

Cartographie :

3535 OT au 1/25.000 "Névache"

 

Auteur de la sortie :  ‘Dénali-Sud’

 

Participants

Poulpe, Diablo, Manchot et le Niak.   

 


Orientation :

 Nord

Difficulté globale :

 Bon skieur – alpiniste

Difficulté ski :

 S3 (passage S4)

Altitude départ :

1710 m

Altitude sommet :

3069  m

Dénivellation montée :

1350 m

Dénivellation descente :

1350 m 

Remarque orientation :

Aucun soucis, itinéraire évident !

Remarque difficulté :

Des pentes tout ce qu'il y a de plus correct sauf si l'on opte pour l'option du couloir nettement plus raide- La pente sommitale  aussi être exposée suivant les conditions….

 

 

Accès routier :

 Depuis Nice, rejoindre BRIANCON, prendre la N.91 en direction du col du Lautaret, passer à MONETIER et se garer au "Pont de l'Alpe" (1710 m)  

 

Itinéraire :

Depuis le  Pont de l'Alpe(1710 m), passer le pont en ferraille et remonter en rive gauche du torrent du "Rif", le sentier d'été recouvert  mais visible qui monte vers l'Alpe du Lauzet, après quelques lacets on traverse à flanc pour passer un épaulement qui donne accès au petit plateau que l'on traverse pour arriver au hameau de l'Alpe du Lauzet (1900 m) – Passer devant les quelques maisons et continuer en direction NE afin de surmonter un verrou soit par la gauche soit par la pente de droite (au milieu des rochers) , on sort alors sur une petite épaule vers 2209 m –

Si les conditions de neige sont bonnes, traverser à flanc les pentes descendant de l'arête provenant de la Tête de Casille, (en cas de neige instable, mieux vaut rester en fond de vallon et franchir alors les différentes petites moraines) en direction de la "Roche des Beraudes" que l'on ne rejoint pas – Passer alors une arête rocheuse caractéristique - issue d'un couloir dont on parlera plus loin - et par un mouvement tournant la contourner pour attaquer des pentes plus raides – On remonte alors la belle pente jusqu'au sommet en prenant les précautions nécessaires en cas de neige dure ou de glace (particulièrement sur la pente terminale). 4h00

 

Variante du couloir:

Depuis l'arête caractéristique après les pentes déversantes,(vers 2500 m)  remonter le petit couloir entre les deux arêtes rocheuses caractéristiques, très esthétique, il faut néanmoins le remonter avec précaution – en sortir vers 2850 afin de reprendre les pentes terminales comme indiquées ci-dessus.   

 

DESCENTE: Par le même itinéraire

 

 

Matériel :

Couteaux  – Pelle – Arva – Sonde –  crampons suivant les conditions

 

Logement :

Nombreux gîtes dans la vallée même si pour nous, le Gîte du Rocher à la Grave est incontournable. (voir notre page sur les refuges)

 


Date de la course :

29 Janvier 2005

Jeudi 24 Avril  2003

 

Météo :

Grand beau temps très froid  (-17°)

Neige et Avalanches:

Neige de qualité malgré le peu d'épaisseur au départ du Pont !

Par contre, par endroits le vent ayant soufflé fort ces derniers jours peut réserver quelques surprises ..(neige croûtée!)

 

Danger d’avalanches 

Risque 2 (3 par endroits sur certaines pentes)

Horaire :

 

 4h00

Commentaires

Bel itinéraire sauvage avec une vue magnifique sur le massif des Ecrins .