Sommet

Sommet : Ailefroide centrale

Date et auteur de la course :

Voie :

Traversée orientale - centrale

10 juillet 2009 Philippe Strebler et William Salvan

Région :

Oisans

Accès routier :

Vallée:

Vallouise

Tende => tunnel => Borgo San Dalmazzo => Col de Larche (colle de magdalenna) => vallée de l'ubaye => col de Vars => Guillestre => remonter au nord direction Briançon jusqu'à l'Argentière la Bessée => remonter la vallée de la Vallouise jusqu'à Ailefroide et le parking d'accès au vallon de Celse Nière derrière le camping

Carte:

Ign 3436ET

Altitude :

3927m

Difficulté :

IV/AD/4b

 

Approche:

Du parking, remonter le vallon de Celse Nière jusqu'au refuge du Sélé (2 bonnes heures).

Du refuge, se diriger vers l'est en direction de l'ancien refuge (vire, câbles) le laisser en contre bas et remonter un pierrier en suivant les cairns jusqu'à venir buter sous une petite barre vers 2900m. La franchir par un vague dièdre évasé et prendre pied sur les restes du glacier du coup de sabre. Remonter jusqu'à 3000m et le traverser  sud ouest jusqu'à venir buter sur l'arête rocheuse issue de l'ailefroide orientale.

 

 

Attaque et itinéraire :

L'attaque des vires  se situe une cinquantaine de mètres en contrebas d'un grand couloir dérobé (ascendance à D), au pied d'un petit couloir masqué. En début de saison on peut attaquer par ce petit couloir sur une centaine de m avant de regagner les vires proprement dites. La direction générale est une ascendance à gauche pour venir prendre pied sur des névés au pieds du glacier de l'ailefroide vers 3200. au passage vous serez passez par d'étroites vires par moment un peu exposées (cairns)

 

Remonter les névés et contourner par la gauche une première barre rocheuse avant de rejoindre les pentes de neige de l'arête sud. Les remonter 30° et 35° pour le passage de la banane jusqu'au sommet de l'Ailefroide orientale. (4h)

 

Descendre en direction de l'ouest l'arête neigeuse jusqu'à la brèche du glacier noir (versant sud) et suivre l'arête jusqu'au grand gendarme noir, le gravir plutôt sur son versant nord par 2 longueurs de 30m 3c et 4b (1 piton dans L1, 2 dans L2, relais sur pitons). Suivre ensuite le fil de l'arête plutôt versant sud jusqu'à un petit gendarme (1 rappel de 10m) et gagner ainsi le pied de la pointe Fourastier qui se gravit par 2 longueurs (3b et 3c) d'abord dans un dièdre ouvert facette est puis par une franche ascendance à gauche pour se porter en face sud et de là remonter une cheminée jusqu'au sommet de la pointe Fourastier.

Poursuivre sur l'arête toujours plus ou moins au sud par une vire très étroite et exposée jusqu'à regagner le fil et par des rochers brisés gagner le sommet de l'Ailefroide centrale (4h30 de l'orientale)

 

Descente :

Du sommet de l'Ailefroide centrale revenir en arrière jusqu'à une petite brèche qui donne accès à un grand couloir en face sud. Descendre dans ce couloir et par 6 rappels de 30m décalés soit à droite soit à gauche pour éviter l'axe principal du couloir et des pierres prendre pied sur le glacier de l'Ailefroide.

Du sommet au glacier 1h30

Poursuivre d'abord sud ouest pour contourner les crevasses au pied de la face sud puis revenir vers 3550 plein est en repassant au dessus d'un rognon rocheux et en remontant vers 3600m regagner l'itinéraire de montée juste au dessus de la banane. De là reprendre l'itinéraire de montée et le suivre en sens inverse. Du glacier au refuge 3h

Hauteur de la voie :

1330m + 140m + 1km d'arêtes

Matériel à emporter:

Niveau minimum :

IV+

1 brin de 60, 6 friends petits et moyens, un petit jeu de cablés, 2/3 pitons en fond de sac, un peu de cordelette pour refaire certains relais au cas où, 1 marteau piolet + sécu glacier

Longueur de corde:

Encordement à 30m

Exposition :

Sud puis est/ouest

Qualité du terrain :

Logement  / refuge :

Refuge du Sélé :04.92.23.39.49

Très bon dans les deux parties grimpantes (grand gendarme noir et pointe Fourastier) ailleurs c'est un tas de cailloux où il vaut mieux avoir le pied léger.

Equipement en place:

quelques pitons dans les longueurs + relais + relais de descente

ni l'auteur ni DENALI-SUD ne sauraient être tenus responsables en cas de mauvaise  utilisation d'informations  contenue sur ce site.

Commentaires :

Très jolie course où l'ambiance est garantie mais où des qualités d'alpinistes sont requises. Attention toutefois à la qualité du rocher sur les parties « horizontales »

Pour les images : http://bigchickenpoulailler.free.fr